[Besançon] Résumé de la manifestation du 16 novembre

Le 16 novembre, un peu moins de 500 personnes ont répondu à l’appel d’une journée de grève et de manifestation interprofessionnelle par l’intersyndicale (FO, CGT et SUD) contre les ordonnances Macron, qui précarisent encore un peu plus nos vies.

Le rassemblement était fixé à 11h place Flore.
Après ce rassemblement timide qui peinait à même bloquer le tram, la manifestation s’est élancée vers la permanence du député LREM, Eric Alauzet, en vue de la murer.
Les étudiants accompagnés de quelques libertaires derrière une banderole « on veut une vie riche pas une vie de riche » n’ont pu que constater l’épais cordon de policiers qui protégeait la cossue bâtisse cible de l’action éventée.
Les syndicalistes ont tout de même érigé symboliquement un mur à quelques mètres de la porte sur lequel ils ont écrit « la honte ».
Il n’y a pas de quoi être fier, en effet, du manque de mobilisation, de créativité, de conviction, mais la manifestation s’est déroulée tout de même, pour un retour calme et rapide place Flore et une dispersion sans conviction.
A l’avenir, il est plus que nécessaire de construire un mouvement par la base, en construisant la lutte depuis nos lieux de travail et d’étude, sans se contenter des journées de grève décrétées par les centrales.

Rappelons que l’État et le patronat ne comprennent qu’un seul langage : Grève, blocage, sabotage !

Publicités