[Besançon] Compte-rendu du 11 novembre anti-militariste

Comme chaque 11 novembre, rendez-vous était donné rue Bersot puis au 11, rue Battant : sous une pluie battante, nous étions une trentaine à réaffirmer notre refus de la logique militariste de l’État et notre opposition à toutes ses guerres, qu’elles soient intérieures comme extérieures. Deux banderoles ont été accrochées sur des grilles de chantier de la rue Battant, affirmant : « Non à toutes les guerres » et « Finir par trouver ça normal – L’état d’urgence pour faire oublier des tas d’urgence ».

Un hommage a été rendu à Lucien Bersot, MORT PAR LA FRANCE (comme tant d’autres, déserteurs et insoumis), fusillé en 1915 pendant la Grande Boucherie pour avoir refusé de porter un pantalon couvert de sang.

Une prise de parole a été faite devant la plaque commémorative installée par l’État, histoire de scander haut et fort « Guerre à la guerre ».

Publicités