Un point sur la situation en Cisjordanie

Communiqué du Secteur Internatinal sur la situation en Cisjordanie

Depuis trois ssolidarité prisonniersemaines la population palestinienne est attaquée par l’armée israélienne et par les colons. La répression qui s’abat contre elle franchit des étapes d’heures en heures : destructions de maisons, interdiction d’accès à Jerusalem-est, accroissement de l’emprisonnement administratif et accentuation des peines pour « les lanceurs de pierres », élargissement de l’autorisation de tirs à balles réelles qui a fait plusieurs morts par balles ( deux adolescents palestiniens tués par l’armée israélienne ces derniers jours), bombardements….
Le Croissant Rouge palestinien (Croix rouge locale) a déjà dénombré plus de 150 blessés palestiniens. Ainsi, le quotidien déjà rendu très difficile depuis longtemps par ces actes de guerre coloniale et d’humiliation continue de se dégrader.

Certains commentateurs tentent de justifier l’action du gouvernement israélien et des colons par le meurtre d’un couple de colons près de Naplouse et d’un autre dans la vieille ville de Jérusalem. Si la mort est toujours à regretter, dans un contexte de guerre, celles-ci sont la conséquence directe de la colonisation et de la volonté d’expulser le peuple palestinien de sa terre. Les crimes de guerre perpétrés durant l’été 2014 contre la population de Gaza, ne doivent pas être oubliés. Ni bien sûr tous ceux d’avant, rien que depuis la seconde Intifada la liste est longue (à Jénine en 2002, Gaza en 2006 et 2008…). D’ailleurs, depuis plus d’un an, face à la pression croissante de la colonisation, des affrontements se produisent dans la vieille ville et les faubourgs de Jérusalem. En Cisjordanie, la politique de collaboration sécuritaire de l’Autorité Palestinienne n’a apporté aucune amélioration au quotidien des Palestiniens, bien au contraire elle n’a fait qu’accentuer la colonisation et le pouvoir d’Israël sur les territoires palestiniens. Les violences, comme l’assassinat d’une jeune palestinienne à Hébron mi-septembre ou le meurtre d’une famille brûlée vive dans l’incendie de sa maison cet été, restent des crimes impunis. Pire Israël décide d’autoriser encore de nouvelles constructions dans les colonies reconnues illégales par l’ONU.

La responsabilité des violences actuelles est donc clairement du côté d’Israël qui, depuis les massacres de 1948, n’ a pas cessé de bafouer les droits du peuple palestinien.

Depuis plusieurs jours les principales villes palestiniennes de Cisjordanie se soulèvent, Naplouse, Hébron, Jérusalem Est, Bethléhem, Ramallah, Jénine…
face à Tsahal (armée israelienne) et aux colons, et la résistance se renforce !
Bien longtemps qu’il n’y a pas eu cet élan en Cisjordanie,

Depuis le territoire français, nous nous devons d’intensifier nos efforts dans le cadre de la campagne pour le boycott d’Israël. Comme cela a été le cas contre l’Etat d’apartheid sud-africain, nous pensons que la campagne BDS est un outil essentiel pour pousser à la disparition de l’apartheid en Palestine. Seul la fin de ce régime colonial et raciste apportera les solutions politiques à  une paix juste et durable.

Pour une solidarité internationale et anticoloniale !

Stop occupation !

Voir aussi: Paroles d’anarchiste