Pour l’Université: 11 décembre, rassemblement et manifestation

relayé depuis: http://syndicatameb.wordpress.com/2014/12/08/11-decembre-rassemblement-et-manifestation/
GEL DE POSTES SANS PRÉCÉDENT À L’UFC !

Depuis le passage aux « Responsabilités et Compétences Élargies », le bilan de la situation financière de l’ESR est accablant. Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour dénoncer cette situation.

L’annonce du gel de 11 postes à l’UFC, dont 7 en SLHS, en flagrante contradiction avec la lettre co-signée par le Président il y a deux ans, témoigne des difficultés considérables que rencontre notre université pour remplir sa mission de service public.

Pourtant, depuis cette rentrée, on constate un accroissement des effectifs de l’ordre de 15 % en 1ère année, et de 20 % dans certaines disciplines. D’ailleurs, pour faire face à l’afflux d’étudiant-e-s dans certaines filières (comme la psycho), la présidence envisage la mise en place d’une sélection à l’entrée par tirage au sort !

Cette logique austéritaire, appliquée depuis des années, a des conséquences désastreuses pour nos conditions d’étude et de travail : réduction des volumes horaires, filières menacées de suppression, amphis surchargés, navettes forcées entre Dijon et Besançon suite à la mutualisation de certaines formations, etc.

Si nous ne réagissons pas, cette situation ne fera qu’empirer : le budget 2015 pour l’Enseignement supérieur et la recherche a encore été amputé de 160 millions d’euros !


Contre les violences policières et la répression des mouvements sociaux

Suite à la mort de Rémi Fraisse, la mobilisation contre les violences policières ne faiblit pas et continue de s’organiser dans les universités (plus de 1000 étudiant-e-s et personnels à chaque AG à Toulouse) et dans la rue (une vingtaine de manifestations dans toute la France samedi 22 novembre).

Les assemblées générales du 20 et 27 novembre, qui ont rassemblé des étudiant-e-s et enseignant-e-s de l’UFR SLHS, ont souligné la nécessité d’articuler la lutte contre les mesures d’austérité à l’Université avec la mobilisation contre la répression du mouvement social, qui sont deux pans d’une même politique au service des intérêts privés.

Pour s’opposer à ces mesures et organiser la mobilisation, l’assemblée générale du 27 novembre, soutenue par l’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s, SUD Éducation, le SNESUP-FSU, la FERC-SUP CGT et l’UNEF, appelle l’ensemble des étudiant-e-s, enseignant-e-s, et personnels de l’université à participer à la

JOURNÉE D’ACTION

JEUDI 11 DÉCEMBRE :

 

10h00 RASSEMBLEMENT COUR SLHS

 14h00 MANIFESTATION (Départ rue Mégevand-Arsenal-CLA-Présidence rue Goudimel)

Tract 11 décembre

Affiche 11 décembre 2014