CONTRE LA PERSÉCUTION SYNDICALE: SOUTIEN À ARTURO

Nous avons été informé.e.s qu’Arturo Acón Bonasa, syndicaliste de Solidaridad Obrera et de la Coalición Ferroviaria de RENFE (=SNCF) a été licencié à cause de l’activité syndicale qu’il mène depuis plus de 14 ans. Nous condamnons explicitement la persécution syndicale et la répression manifestes dans ce cas, et exigeons la RÉADMISSION IMMÉDIATE d’Arturo.
Cette agression envers les droits des travailleurs est une preuve claire qu’en Espagne on ne respecte pas les droits syndicaux minimaux, même pas dans une grande entreprise publique comme RENFE. Ce fait souligne la situation actuelle de ce pays où les libertés fondamentales sont annulées pour soumettre les travailleur-se-s aux diktats de la Troïka (FMI, UE et BCE), organismes qui imposent leurs décisions sans aucun contrôle démocratique .

Publicités