LIBERTAMAP ! CRÉATION D’UNE NOUVELLE AMAP À BESANÇON

Nous relayons cet appel :
L’AMAP c’est quoi ?
Une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) est une association entre un-e (ou plusieurs) producteur-ices et un groupe de consommateur-ices qui s’engagent à acheter ensemble sa récolte afin de lui garantir un revenu stable. Ainsi le producteur est certain de pouvoir vendre ce qu’il produit à un prix qui lui convient sans être obligé de chercher sans cesse des clients (sur les marchés par exemple).
Le consommateur ou la consommatrice, lui/elle, aura chaque mois dans son panier des légumes de qualité produits localement. L’ AMAP repose sur ce lien de confiance qui se tisse entre producteur-ices et consommateurs-ices qui se connaissent et peuvent échanger et travailler ensemble et non comme des  concurrent-es. Cela permet l’éviction des intermédiaires (grossistes, supermarchés…) qui se font habituellement de l’argent sur le dos des un-es et des autres.
Une AMAP pourquoi ?
L’ AMAP a pour but d’offrir à ses adhérent-es la possibilité de consommer des produits sains à un prix raisonnable tout en faisant vivre un producteur local. Qu’ils soient certifiés bio ou non, ces produits sont issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement, sans pesticides ni engrais chimiques, sur une surface cultivée de taille humaine.
Cette AMAP promeut des valeurs de solidarité. Elle s’organise à partir des principes d’autogestion et d’horizontalité : la prise de décision se fait en réunion et à l’unanimité des participant-es. Chacun-e y a les mêmes droits, sans aucune discrimination. Le partage des tâches est équitable entre les membres de l’ AMAP et la répartition est décidée en réunion en fonction des besoins et des possibilités de chacun-e.
L’ AMAP n’est pas une association officielle pour éviter les démarches administratives inutiles, elle fonctionne sur la confiance mutuelle entre le producteur et les adhérent-es, et entre les adhérents eux mêmes. Le bon fonctionnement de l’ AMAP repose sur l’engagement et la responsabilité des adhérent-es et du producteur.
Cette AMAP c’est qui ?
Un producteur, Edouard, qui s’installe comme maraîcher à Courchapon (près de Marnay) sur une surface de 25 ares. Dans un premier temps, il pourra fournir 25 paniers contenant chacun au moins 5 sortes de légumes pendant 37 semaines. Le prix du panier est fixé à 10 euros soit 370 euros l’année, payable à l’avance avec possibilité de retrait différé. La distribution des légumes commencera en octobre 2014. Il est prévu de rajouter un euro par panier afin de créer des « paniers solidaires » accessibles aux personnes n’ayant pas (encore !) gagné au grand loto du travail salarié (bien) payé. Le financement pourrait également être en partie assuré par des événements comme des concerts, repas… et s’il reste des sous cela peut constituer un atout en cas de coup dur (un  désistement de dernière minute par exemple). Il est également possible de partager un panier à plusieurs et de ne prendre qu’une demi part.
Un groupe de consommateurs et consommatrices en cours de constitution. 25 personnes pour commencer qui organisent la distribution des légumes, assurent la permanence du groupe et prévoient son élargissement en fonction des capacités du producteur. Le groupe décide collectivement de son mode d’organisation et des valeurs qu’il veut promouvoir.
Un-e AMAPien-ne ça fait quoi ?
– Il ou elle assure la distribution des légumes à tour de rôle (soit 3 à 4 fois par an). Un soir dans la semaine. Deux personnes se retrouvent à la librairie l’Autodidacte pour peser les légumes et préparer les paniers avec le producteur. Elles les distribuent ensuite puis remettent les lieux en état.
– Il ou elle participe aux chantiers organisés pour aider le producteur à semer, récolter, désherber … (quelques samedis matins dans l’année). Cela permet de soulager un peu celui-ci pendant les périodes de forte activité (printemps et automne) mais aussi de voir comment est produit ce que l’on mange et tisser des liens lors du repas prévu ensuite (auberge espagnole !).
– Il ou elle participe à la vie de l’ AMAP, se préoccupe du renouvellement des adhérent-es chaque année, organise la promotion du projet …
ET SI JE VEUX EN FAIRE PARTIE ?
Chacun-e peut rejoindre l’AMAP dans la mesure des places disponibles (et si non s’inscrire sur une liste d’attente). La seule condition est d’adhérer aux principes qui guident le projet (définis dans la charte résumée ici) et de pouvoir s’inscrire dans son fonctionnement. Il suffit alors de signer un contrat d’engagement mutuel avec le producteur puis de payer le plus tôt possible (et jusqu’à la fin de l’été) son inscription pour l’année à venir. Si pour une raison ou une autre, on souhaite se désengager il est très important de prévenir aussitôt le groupe afin qu’il puisse trouver un-e remplaçant-e. Il est également nécessaire de s’inscrire dans le projet en venant dès maintenant aux réunions et aux activités qui vont servir de ciment au groupe et lui permettront d’être prêt lorsque les premiers légumes arriveront.
Pour plus d’information il est possible de nous contacter :
À la LIBRAIRIE L’AUTODIDACTE
5 rue Marulaz 25000 Besançon
Ouverture les mercredis de 16 à 19 heures et samedis de 15 à 19 heures
Ou par mail : libertamap-contact@herbesfolles.org