Les « chefs » du Réseau Sortir du nucléaire laminent… les revendications antinucléaires !

Les « chefs » du Réseau Sortir du nucléaire laminent… les revendications antinucléaires !

Première dépêche AFP : http://bit.ly/Wc0yDf
Seconde dépêche AFP :
http://bit.ly/Z6Q8EA

Ayant organisé une conférence de presse, les « chefs » (putschistes : cf http://reseau.democratie.free.fr ) du Réseau Sortir du nucléaire ont constaté que l’AFP leur faisait revendiquer « l’arrêt immédiat des centrales françaises ». Panique à bord : s’étant fait gronder par la direction d’EELV (qui ne veut pas se fâcher avec le très pronucléaire PS), les « chefs » du Réseau contactent l’AFP pour faire rectifier la dépêche en réduisant les revendications.

Une dépêche rectificative est effectivement éditée, dans laquelle le Réseau ne revendique plus que la fermeture des réacteurs de plus de 30 ans. Du coup, les « chefs » du Réseau, qui organisent une « Chaine humaine – Faites un don » en région parisienne… ne revendiquent PAS la fermeture de la centrale de Nogent-sur-Seine ! (réacteur 1 raccordé en 87,  réacteur 2 en 88).

De même, ils revendiquent la fermeture des réacteurs 1 et 2 de Chinon (82,83)… mais PAS des réacteurs 3 et 4 ! (86,87). Idem avec Cruas : fermeture du réacteur 1 (83) mais PAS des réacteurs 2,3 et 4 (84, 84, 84). Idem avec Gravelines : fermeture des réacteurs 1 à 4, mais PAS des 5 et 6 (84, 85). Quelle rigolade !

Finalement, les dirigeants du Réseau Sortir du nucléaire sont aussi ridicules que ceux d’EDF et d’Areva. On en rirait presque si l’on oubliait la détresse des militants, qui ne méritent pas de tels « chefs ». Ils méritent d’ailleurs de ne pas avoir de « chefs » du tout…

Source: FA – Groupe Proudhon