[ANTIFASCIME] Rassemblement antifasciste : samedi 10 novembre : 15h30 place Pasteur à Besançon

ALERTE BRUNE !

Dans la rue et dans les urnes, en rangers ou mocassins, d’Anvers à Athènes, le fascisme monte à nouveau en Europe de façon inquiétante. En France aussi, la crise du capitalisme redonne vigueur aux vieilles obsessions de l’extrême-droite : défense d’une prétendue identité nationale contre une soi disant menace (le fantasme de «l’invasion islamiste » tendant à remplacer celui du «complot juif » des années 30), racisme, thèses ultra-sécuritaires, etc., figurent en tête de gondole dans la propagande des « Identitaires », du FN, de l’UMP, et parfois au-delà.

Propagande et agressions néo-nazies, ça suffit !

A Besançon et dans la région, ce sont d’authentiques disciples d’Adolf Hitler qui commettent impunément des agressions ultra-violentes qu’elles filment et diffusent sur le net. Au printemps dernier, deux vidéos ont été rendues publiques : elles montrent des militants d’extrême-droite facilement identifiables grâce à leurs logos passer à tabac trois personnes, la nuit, en plein centre-ville et repartir tranquillement, comme si la ville était à eux.

Les mêmes individus, dont on sait qu’ils appartiennent notamment aux groupuscules /Front Comtois/ et/Werwolf Sequania/, aux /Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires/ et à la mouvance /Black Metal nazie/, se sont livrés l’an dernier à des démonstrations de force et des provocations en plein jour dans notre ville. Ils disposent de locaux, d’outils de propagande et se livrent tout aussi impunément au commerce d’objets de propagande nazie et fasciste : croix gammées, insignes SS, etc. Ils sont peu nombreux, mais ils sont dangereux : en réseau au plan national et international, en proie à une fascination maladive pour la violence, ils sont de potentiels Anders Breivik.

Pour deux agressions révélées au printemps dernier, combien ont eu lieu et combien vont encore a voir lieu ? Pourquoi l’État républicain, qui sait s’acharner sur d’autres mouvements politiques,semble-t-il laisser faire ? Le Collectif Antifasciste de Besançon et celui de Montbéliard refusent quant à eux de voir la peste brune s’installer, en Franche-Comté comme ailleurs. Ils appellent tous les antifascistes à les rejoindre dans leur combat.

Cliquez ici pour afficher le tract en pdf

*POUR EN SAVOIR PLUS*

http://cabesancon.wordpress.com/
http://fafwatchfc.noblogs.org/

 

Publicités