[Education] Évaluations nationales CE1, CM2: La CNT appelle au boycott et à la solidarité financière !

Communiqué de la Fédération des Travailleurs-euses de l’Education

Mesurer, comparer, évaluer, la CNT a d’autres projets pour l’école. Promouvoir une éducation émancipatrice est totalement incompatible avec le fait d’évaluer des compétences.

L’annonce faite par le ministre de ne pas faire remonter les résultats aux évaluations CE1 et CM2 est insuffisante. Il faut en finir avec ce « pilotage » du système éducatif par la culture du résultat. Socle commun, nouveaux programmes, livrets personnels de compétences, évaluations nationales sont autant de mesures qui dénaturent les missions de l’école.
Avec d’autres syndicats et collègues, la CNT a combattu par la grève et la désobéissance ces mesures. Elle appelle donc à ne pas faire passer les évaluations prévues pour la semaine du 21 au 25 mai et dénonce, une nouvelle fois, cette prime à la tâche que les enseignants des classes de CE1 et CM2 se verraient octroyer, soit une indemnité de 400 euros.
Nous appelons les collègues à reverser tout ou partie de cette prime dans les caisses de grèves existantes ou à en créer, comme cela s’est fait en 2008, lors des réformes Darcos. Caisses de grève qui nous ont permis de lutter contre ces réformes néfastes et d’être solidaires les uns des autres.

CNT – Fédération des Travailleurs.euses de l’Éducation

Publié le 19 mai 2012 sur le site confédéral
Publicités