[Antifascisme] Rassemblement antifasciste à Besançon le lundi 21 mai 2012 à 18H, Place Pasteur – Ne laissons pas le Bloc identitaire s’implanter en Franche-Comté !

BLOC IDENTITAIRE EN FRANCHE-COMTÉ, NE LES LAISSONS PAS SEMER !

En Europe, les idées ultra-nationalistes et néo-fascistes se banalisent et désormais des représentants d’extrême-droite participent même à différents gouvernements.
En France, qui peut encore croire que le FN a été « diabolisé » alors que toutes leurs idées nauséabondes ont été reprises et banalisées par les partis institutionnels de droite comme de gauche depuis belle lurette. Peu importe le gouvernement, chacun s’est approprié des concepts d’extrême droite stigmatisant les roms, les jeunes, les prostituées, les sans-papiers…bref les pauvres, le tout appuyé sans remord par les médias. Ce contexte a permis la mise en application de lois liberticides et sécuritaires : fichages, LOPPSI, loi sur les mineurs, généralisation des rétentions administratives en centres, déportations par charters, contrôles inopinés au faciès … pour résumer le recul des droits de l’homme et de la femme.
Malgré le caractère hétéroclite des composantes d’extrême droite (intégristes religieux, hooligans, « anti-sionistes », identitaires, nationalistes, racistes en tous genres, sexistes, homophobes…), la violence de leurs idées se diffuse sans complexe dans la société et occulte de véritables problèmes. La misère, le chômage, la crise qui devraient être les vrais sujets de fond sont remplacés par de faux débats sur l’identité nationale, le port de la burqa, le hallal… occultant le véritable visage du capitalisme.
Plus localement, le Front-Comtois (jeunesses nationalistes identitaires Franc-Comtoises), Troisième voie (« syndicat » corporatiste radical, antiparlementaire, islamophobe, antisémite et violent) se sont implantés en Franche-Comté. Aujourd’hui le Bloc Identitaire tente une percée, en commençant le 21 Mai 2012 par une réunion publique à Besançon ou dans ses environs. Nous constatons que le lieu de cette rencontre reste secret ou connu des seuls initiés ce qui parait en contradiction avec une réunion publique. Ce Bloc Identitaire est déjà implanté dans de nombreuses régions et regroupe différentes sections jeunes mais sous d’autres dénominations telles que Projet Apaches (Paris), Nissa rebella (Nice), Rebeyne (Lyon). Ils sont à l’origine des apéros saucissons-pinard, de la marche des cochons, d’attaques de Quick et de Mac Donald Hallal, de ratonnades à Toulouse et autres actions violentes contre des immigrés, des sans-papiers et des militants anti-racistes (attaque de cercles du silence à Paris, Nice et d’autres villes, tabassage de « gauchistes » à Lyon notamment). Ils répertorient et diffusent par une pseudo agence de presse (Novopress) des faits divers stigmatisant systématiquement les étrangers et les partis de gauche considérés comme collabo allogènes.
Depuis trop d’années le débat sur la question du racisme et de son expansion sont ignorés, il est temps de réagir face à la recrudescence d’idées tout simplement fascistes et de se mobiliser pour une véritable culture progressiste, antifasciste, libertaire, égalitaire et solidaire.
Ce rassemblement ne doit pas rester stérile et doit être l’amorce d’une prise de conscience et de la mise en place d’actions collectives.

Militons ensemble pour ne pas laisser les horreurs de l’histoire se reproduire !

La version pdf du tract des libertaires bisontin.e.s ici

Quelques liens utiles à l’approfondissement sur l’extrême droite en France et en Europe:

http://reflexes.samizdat.net

http://fafwatch.noblogs.org

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr

http://www.lesinrocks.com/dossiers/t/57644/date/2011-01-12/article/le-fn/

http://preference-nationale.net

http://transeuropeextremes.com