[Education] N’autre école n°31 « Dans et hors l’école: Engagé.e.s ! » vient de paraître

Edito du n°31 « Dans et hors l’école: Engagé.e.s ! »

Le militantisme n’en finit pas d’être « nouveau ». Mais derrière ces annonces, il y a de la lassitude : les mouvements pédagogiques sont peu connus notamment des jeunes collègues, et sur la scène sociale, du syndicat au parti en passant par les groupuscules, on patine. Est-ce la fin des haricots ? Une fin d’hiver un peu maussade, une veille de printemps ? Toujours est-il que jamais on ne s’est posé autant de questions : d’où ce numéro, construit sur des points d’interrogation et fait surtout d’entretiens.

C’est que nous devons être plein de ressources, dans un monde très dur, mais souvent inattendu ; car dans notre univers scolaire les blessures quotidiennes viennent de la décomposition sociale, pas directement du capital et pas seulement des restrictions budgétaires (quoique ça compte) : quand des gamins agités défilent dans le bureau d’une directrice d’école l’ordure à la bouche, quand d’autres, en cinquième, agressent des SDF (deux événements vécus la même journée), quelle doctrine tient ? Quel tract ne frise pas le ridicule, avec ses beaux enchaînements logiques, quand trois collègues éclatent en sanglots dans une salle des profs ? De cela la prose militante ne parle guère.

À nous donc d’être plus pertinents, plus modestes aussi. Quitte à faire le deuil d’un certain ton et de certaines croyances. Est-on pour autant plus faible parce qu’on ne croit plus dans des lendemains radieux, mais toujours dans l’effort du mieux ? Car être plus conscient est une force.

Et s’interroger ne signifie pas renoncer. Comme nos adversaires sont toujours là, nous restons engagés joyeusement (les photos de notre invité en témoignent) : en classe, dans le quartier, dans nos vies solidaires.

Retrouvez également “N’autre école” sur nos tables de presse