[Confédéral] Austérité: Un 29 février insuffisant !

Les différents plan d’austérité décidés dans chaque pays européen ne manquent jamais d’instaurer des sacrifices sociaux supplémentaires. La Grèce et l’Espagne viennent encore de le subir de plein fouet ces derniers jours, les travailleurs étant une nouvelle fois utilisés pour sauver les bénéfices des plus riches.

Face à cet état de fait alarmant la riposte reste toujours aussi mesurée et l’intersyndicale nationale n’a pas réussi à se mettre d’accord sur autre chose qu’une simple journée de mobilisation, excluant majoritairement le recours à la grève.

Pourtant à l’opposé de la nécessité d’une quelconque « Union Nationale » que la majorité des candidats à la présidentielle tentent de nous faire gober, en nous promettant « du sang et des larmes », il est urgent de porter un autre discours. Un discours qui fasse appel à un véritable partage des richesses. Car les bénéfices sont toujours largement redistribués à ceux qui en ont le moins besoin. Si le chiffre des bénéfices du CAC 40 pour 2011 n’est pas encore tombé, ceux du premier semestre montraient déjà une hausse de plus de 10%.

Bref, l’argent est là, il ne reste qu’à défendre un autre discours et un autre projet de société. C’est ce que feront certains syndicats de la CNT en se joignant aux mobilisations du 29 février pour défendre l’idée d’une solidarité internationale entre les travailleurs et la nécessité d’une grève générale, seule à même d’amener le rapport de force permettant d’obtenir une redistribution des produits du travail.

La CNT poursuit d’ailleurs sur le terrain sa campagne « pour un partage égalitaire des richesses. »

Par le Secrétariat Relations Médias de la CNT