[International-Répression] Soutien aux étudiants marocains en grève de la faim

Paris, le 11 février 2012 – Secrétariat international

La CNT-F apporte son soutien à Ezedine Eroussi et aux quatre étudiants de Fez, emprisonnés en raison de leur militantisme et en particulier de leur appartenance à l’UNEM (Union nationale des étudiants marocains). En grève de la faim depuis plusieurs semaines, ils demandent une amélioration de leurs conditions de détention (accès aux journaux, droit de visite sans condition, etc.) et l’arrêt du harcèlement dont ils sont l’objet. Ezedine Eroussi ayant cessé également de boire il est depuis le 6 février dans le coma.

La CNT-F demande au pouvoir makhzenien de donner satisfaction à ces revendications ; de cesser le harcèlement qu’il exerce sur les militants syndicaux, politiques et associatifs marocains impliqués dans le mouvement du 20 février, ainsi que les arrestations et les poursuites judiciaires dont ils sont la cible ; de libérer l’ensemble des prisonniers politiques qu’il a enfermé pour essayer de les faire taire.

Un coup porté contre l’un-e d’entre nous est un coup porté contre tou-te-s !
Solidarité internationale !

Vous trouverez des informations complémentaires sur le site :
http://solidmar.blogspot.com/2012/02/silence-sur-les-etudiants-en-greve-de.html

Publicités