[Antifascisme] Manifestations antifascistes et populaires le 14 janvier 2012 à Lyon et à Lille

Appel à une manifestation antifasciste massive et populaire le 14 janvier 2012 à Lyon

Pour protester contre la tenue d’une manifestation fasciste organisée par les Jeunesses Nationalistes (dont le président ne cesse de provoquer par ses saluts nazis et fascistes) ; pour dénoncer la violence de tous ces groupuscules extrémistes qui affichent ou non ouvertement une idéologie raciste et xénophobe ; et pour dénoncer également le discours tenu au plus haut sommet de l’État qui fait de l’étranger et/ou de la jeunesse immigrée « le bouc émissaire » parfait :

Pour toutes ces raisons, venez nombreux-ses le 14 janvier / Rendez-vous à 14h, Place du Pont, Métro Guillotière.

Le 15 octo­bre der­nier, en marge d’un « Colloque Nationaliste » conclu par un hom­mage à Pétain, le conseiller régio­nal Alexandre Gabriac (Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite…), exclu du Front National pour ses mul­ti­ples saluts nazis, a crée à Lyon au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, un nou­veau grou­pus­cule : « Les Jeunesses Nationalistes ». Son emblème et sa charte (docu­ment annexe) ne laisse aucun doute sur l’idéo­lo­gie de ce mou­ve­ment ; Yvan Benedetti (proche de Gabriac, exclu du FN et conseiller muni­ci­pal à Vénissieux) l’a très bien résumé à la sortie de ce Congrès : « Travail, Famille, Patrie, ce n’est pas de la nos­tal­gie. Ce sont des valeurs d’avenir. Plus que l’Egalité et la Fraternité, qui ne sont que des mots creux et uto­pi­ques ».

Il est également utile de rap­pe­ler que ces deux per­son­nes sont mem­bres de l’Œuvre Française qui compte en son sein les purgés et/ou l’aile ultra du Front National et qui se dis­tin­gue par un anti­sé­mi­tisme vis­cé­ral.

Lors de sa confé­rence de presse, Alexandre Gabriac annon­çait un pre­mier évènement majeur sur Lyon pour le début d’année 2012 ; et après une action homo­phobe en octo­bre der­nier contre les publi­ci­tés Eram repré­sen­tant une famille homo­pa­ren­tale (la famille hété­ro­sexuelle tra­di­tion­nelle étant le seul modèle accep­ta­ble pour eux), son mou­ve­ment veut passer à la vitesse supé­rieure.

En effet, les Jeunesses Nationalistes ont lancé un appel National à mani­fes­ter le 14 jan­vier pro­chain pour pro­tes­ter contre la pré­sence fran­çaise en Afghanistan (Une nou­velle mani­fes­ta­tion fas­ciste et raciste à Lyon en jan­vier).

Cet appel a fait le tour des dif­fé­rents orga­ni­sa­tions ou grou­pes d’extrême-droite sur le ter­ri­toire et il faut s’atten­dre à une pré­sence impor­tante de fas­cis­tes ou autres néo­na­zis de tout hori­zon : le mou­ve­ment natio­na­liste révo­lu­tion­naire 3e Voie (proche des néo­na­zis lyon­nais de Lyon Dissident), le GUD dont les mili­tants sont actuel­le­ment le cœur du nou­veau mou­ve­ment de Gabriac ont déjà com­mu­ni­qué sur cette jour­née.

Une nou­velle fois Lyon est la ville choi­sie pour une mani­fes­ta­tion de l’Extrême-Droite la plus radi­cale. Avant le « col­lo­que natio­na­liste », nous avons déjà dû subir la Marche des Cochons au mois de mai der­nier avec les évènements vio­lents qui s’en sont suivis, il est hors de ques­tion de lais­ser une nou­velle fois ces nervis expri­mer leurs théo­ries raciste et xéno­phobe.

Il est clair que cette action contre la pré­sence des sol­dats fran­çais en Afghanistan n’est qu’un pré­texte pour occu­per la rue et déver­ser leur pro­pa­gande hai­neuse ; il est habi­tuel de voir ces grou­pus­cu­les récu­pé­rer ou détour­ner des évènements sans affi­cher clai­re­ment leur idéo­lo­gie. De plus, il n’est un secret pour per­sonne que le retour des sol­dats s’accom­pa­gne (pour eux) bien évidemment d’un redé­ploie­ment de ceux-ci dans les quar­tiers dif­fi­ci­les (comme le demande également le Bloc Identitaire).

Donc, sous des airs patrio­ti­ques, les Jeunesses Nationalistes veu­lent faire une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion en occu­pant la rue et pro­fi­ter de cette mas­ca­rade pour pro­pa­ger une idéo­lo­gie basée sur un soi-disant « ennemi inté­rieur », déjà uti­lisé dans le passé.

Refusant que Lyon soit la place de libre expres­sion de la haine et de la xéno­pho­bie, le Collectif 69 de Vigilance appel à une mani­fes­ta­tion anti­fas­ciste mas­sive et popu­laire le samedi 14 jan­vier 2012 :

  1. pour protester contre la présence des Jeunesses Nationalistes et de leurs alliés dans nos rues,
  2. pour demander la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier,
  3. pour dénoncer les violences de ces groupes haineux qui continuent de proliférer grâce à des locaux ouverts au public.
  4. pour contester la politique gouvernementale actuelle visant à faire de l’étranger le responsable de tous nos maux et légitimant ainsi les actions de ces groupuscules.

Soyons nom­breux-ses pour contrer cette montée plus qu’inquié­tante de l’extrême-droite et de tous ces grou­pus­cu­les, menace pour les liber­tés et le vivre ensem­ble !!

Rendez-vous le 14 jan­vier à 14h place du Pont, métro Guillotière.

Le tract sera bien­tôt dis­po­ni­ble en ligne.
A chacun-e-s de le tirer et de le dis­tri­buer.
Il sera fait de même pour l’affi­che.

Sur: Rebellyon

Journée de mobilisation antifasciste samedi 14 janvier à Lille

Dans un contexte de crise, l’extrême droite progresse en Europe. En France, le gouvernement actuel, plus encore que les précédents, fait le jeu de ces mouvements en banalisant leur discours raciste et autoritaire jusqu’au sommet de l’Etat et en brisant nos solidarités : destruction des acquis sociaux ; répression du mouvement social, des sans-papiers, des chômeurs, des précaires ; mise en lien de l’immigration et de la délinquance ; flicage de la société… Sous l’impulsion de Marine Le Pen, le Front National tente de récupérer l’électorat populaire tout en se donnant un visage respectable (républicain, laïc, social…) loin des excès du passé. Le F-Haine n’est pas un parti comme les autres ! Le racisme n’est pas une opinion ! Le FN garde des liens étroits avec l’extrême droite radicale violente, et malgré ses tentatives de récupération des symboles du mouvement ouvrier, il reste un parti antisocial au service du grand patronat. Fondé sur des valeurs racistes, d’apartheid social et d’ordre moral réactionnaire, le FN reste un danger.

Afin de mieux comprendre ces mouvements fascistes pour mieux les faire reculer, et faire avancer nos valeurs de solidarité, d’égalité des droits et de justice sociale, le collectif antifasciste de Lille * organise une journée de mobilisation le samedi 14 janvier.

* Le collectif antifasciste de Lille est un ensemble d’organisations (partis, syndicats, associations, collectifs) et d’individus se rassemblant pour lutter contre les idées nauséabondes propagées par l’extrême droite). La CNT 59/62 est membre de ce collectif.

Tract d’appel à télécharger ici (1 page – format pdf) : http://cnt-f.org/59-62/wp-content/uploads/journee-mobilisation-antifasciste-14janvier2012-Lille.pdf

A 14h, place Degeyter (M° Fives) :

rassemblement antifasciste et prises de paroles afin de nous réapproprier le symbole ouvrier de Degeyter (compositeur de L’Internationale), sali par la manifestation fasciste du 8 octobre.

Puis, à la salle Alain Colas, 53 rue de la marbrerie (M° Marbrerie) :

– à 15h30 : conférence-débat « Extrêmes droites en France et en Europe : nouvelles formes du danger ; quelles ripostes ? », avec André Déchot (auteur de La galaxie Dieudonné) et Manuel Abramowicz (journaliste à ResistanceS.be, auteur du Guide des résistances à l’extrême droite).

– à 18h : théâtre-forum contre le racisme (« Change ton nom ! » par le Théâtre de l’Opprimé) ; voir affiche ci-dessous.

– à partir de 20h : soirée festive (musique, petite restauration, tables de presse).