Demain, à qui le tour ?

En apprenant les actes commis et les méthodes employées le 24 juin 09 à la Bourse du Travail, c’est toute sa nausée que la CNT25 adresse à la CGT75.

En devenant auxiliaire armé du Commandeur Hortefeux, le SO coupable de ratonnades et d’expulsions de travailleur.euse.s en détresse se fait milice des exploiteurs. Incapable de porter l’Histoire et les aspirations des mouvements des exploité.e.s, quand elle ne les trahit pas, la bureaucratie CGT enfonce une fois encore le syndicalisme d’aujourd’hui de la honte au déshonneur.

Impuissante et réticente à défendre les travailleur.euse.s en révolte, voici que son SO brise leur unité par de la discrimination raciale ! Après la devanture médiatique de sa campagne de régularisation en mai 2008, le masque tombe !

Nous condamnons, avec toute la fermeté du syndicalisme antifasciste, les actes et les méthodes du 24 juin qui ont eu lieu dans cette Bourse du Travail dont les vieux espoirs sont bafoués par des héritiers/fossoyeurs.

Avec les forces de la résistance, des humanistes et des révolutionnaires, nous réaffirmons notre pleine solidarité avec les expulsé.e.s, la CSP75, et au-delà avec tou.te.s les travailleur.euse.s opprimé.e.s et les harcelé.e.s qui construisent le chemin de leur émancipation.

Raflé.e.s, expulsé.e.s, exploité.e.s, opprimé.e.s, enfermé.e.s, contrôlé.e.s… et ratonné.e.s par la CGT : Solidarité avec les travailleur.euse.s sans papiers.

Mêmes patrons, même combat !

Publicités