CNC n°3: Vivement un droit de réponse à Sarko… A grand coup de claques de sa gueule!

 Sarko peut blablater autant qu’il le veut, c’est la réalité qui est criante de vérité : les universités sont maintenant prêtes à être mises en concurrence et à obéir à la loi du marché. L’étudiant ou le travailleur de l’université n’est plus qu’un pion dans la machine libérale. Cette escalade capitaliste, assaisonnée d’une constante répression contre les sans-papiers, les étudiants (voir page 2) et contre tous les mouvements de contestations ( voir page 3) nous en dit long sur le projet de société qui nous est proposé. Face à l’ampleur de ces menaces, de nombreuses universités se sont déjà mises en grève, ont votés massivement l’occupation des locaux et l’arrêt des cours. La mobilisation prend de l’importance de jour en jour et tout les beaux (faux) discours n’y changeront rien !.

Dans le contexte actuel, les mesures liberticides qui restreignent l’ensemble des droits sociaux et qui s’inscrivent dans la même logique de casse des services publics comme l’éducation, la recherche, les transports, la santé, la poste…s’accumulent. L’heure est donc à la solidarité intercorporatiste au sein de l’université, comme au sein de la société toute entière. Nos luttes doivent rejoindre celles des salariés, nos revendications doivent englober celles des autres secteurs.

Seule la convergence des luttes et une solidarité active permettront de faire front face aux intérêts patronaux véhiculés par le gouvernement. Les différents mouvements sociaux doivent faire corps pour former un mouvement social massif seul capable d’apporter des changements profonds dans la société.

 Face à une attaque généralisée sur l’éducation et sur le service public en général c’est sans tarder et tous ensemble qu’il faut riposter ! 

Il est grand temps que la peur et l’anxiété changent de camp…

AG souveraines,

autogestion des luttes

SOYONS IRREDUCTIBLES

 

SOMMAIRE

  • Tout nouveau : campus (CC)TV
  • Initiative : diplôme chômeur
  • Contestation Russe : la grande embrouille

Lire la suite:

CNC n°3

Publicités